Les cinq principales questions d’argent sur lesquelles les couples se disputent

5 principaux problèmes d’argent dans un couple

Avez-vous l’impression que l’argent est un problème dans votre relation ? Si oui, vous n’êtes pas seul. Nombreuses sont en effet les personnes qui trouvent que l’argent est un sujet délicat à aborder ouvertement avec son partenaire, et cela peut souvent mener à des disputes. Cependant, vous pouvez vous assurez que l’argent ne devienne pas un problème ingérable. Voici cinq arguments financiers communs, avec les moyens efficaces pour les résoudre.

1. Nous ne pouvons pas décider si nous devons gérer l’argent conjointement ou séparément

Il n’existe pas d’approche uniforme pour savoir si vous devriez gérer votre argent conjointement ou séparément, mais cela peut être délicat si vous n’êtes pas d’accord avec votre partenaire.

Avant d’ouvrir un compte bancaire conjoint, il est important de savoir que vous serez tous les deux responsables de toute dette ou découvert de ce compte; il est donc essentiel de vous faire mutuellement confiance. Vous devez définir clairement ce que vous considérez comme une contribution équitable et vous en tenir.

Si vous n’avez pas de compte conjoint, vous garderez vos revenus séparés. Toutes les factures que vous partagez, comme le loyer ou l’hypothèque, doivent être partagées au cas par cas. Si tel est votre choix, vous devrez tout planifier, communiquer régulièrement et décider de la répartition des factures (sera-t-il à 50/50 ou d’une autre manière ?).

Quel que soit votre choix, il est important que vous ne vous retrouviez pas dans une situation où un seul d’entre vous comprenne vos finances. Une compréhension mutuelle signifie que vous savez tous les deux ce que vous pouvez et ne pouvez pas vous permettre, et si quelque chose devait arriver à l’un d’entre vous, l’autre aurait une idée des affaires financières.

2. Mon partenaire dépense beaucoup plus que moi

Les différences entre les habitudes de dépenses peuvent facilement causer des frictions. Mais il est essentiel que vous vous parliez entre vous.

Si la discussion se termine par une dispute, vous aurez peut-être besoin de l’aide d’un conseiller en matière d’endettement ou même d’un conseiller en relations interpersonnelles.

Néanmoins, vous pouvez prendre certaines mesures pour vous protéger si vous avez l’impression que les choses sont allées trop loin. Bien que les cartes de crédit ne puissent pas être  » conjointes  » par exemple, il est courant d’avoir un titulaire de carte principal et des utilisateurs autorisés supplémentaires. Si un utilisateur autorisé s’endette, le paiement de la dette incombe toujours au titulaire de la carte, alors, pour vous rassurer, enlevez votre partenaire de votre carte de crédit.

Il est également d’une importance capitale que vous n’acceptiez aucune dette commune contractée contre votre maison.

3. Mon partenaire est endetté

Les répercussions d’une dette élevée peuvent avoir des conséquences graves et négatives. Une étude a montré que près d’un tiers des adultes français (soit 30%) ont découverts que leur partenaire avait une dette importante, et une personne sur cinq (soit 18 %) a admis avoir caché ses propres dettes à son partenaire.

Si vous ou votre partenaire êtes endettés, la meilleure chose à faire est d’obtenir de l’aide. Sachez que les conseils en matière de dettes sont gratuits et confidentiels. Il est également conseillé de hiérarchiser vos dettes (les dettes prioritaires étant celles qui pourraient vous amener à perdre votre maison, à vous faire expulser ou à vous faire couper le gaz ou l’électricité).

4. Nous ne sommes pas honnête à propos de l’argent

Bon nombre d’entre nous admettent ne pas être tout à fait honnêtes avec nos conjoints lorsqu’il s’agit de nos soldes bancaires réels.

En France, près d’un adulte marié sur sept (soit 13%) dispose d’une « réserve secrète d’argent liquide » inconnue de son partenaire et 15% d’autres ont déjà eu une réserve secrète.

Pour faciliter les discussions au sujet de l’argent, il est bon d’avoir un ou deux objectifs financiers communs. Qu’il s’agisse d’équilibrer votre budget, de mettre de l’argent de côté pour créer un fonds d’urgence, d’épargner pour des vacances (ou quoi que vous choisissiez), asseyez-vous avec votre partenaire et planifiez ce qui est important pour vous.

5. Nous sommes en train de nous séparer, et nous ne pouvons pas résoudre le problème de la répartition de nos actifs

Pour commencer, vous devez faire une liste de tout ce que vous possédez et de toutes vos dettes. Incluez tout, de votre maison à votre épargne.

En général, il est préférable que vous puissiez parler de la façon dont vous aimeriez gérer votre argent en commun. Mais si vous pensez que votre ex-partenaire pourrait accumuler des dettes sur des comptes conjoints, vous devriez agir rapidement, car l’un d’entre vous pourrait être invité à rembourser le montant total sur un prêt conjoint ou un découvert.

Essayez autant que possible d’éviter de vous disputer avec votre ex-partenaire par l’intermédiaire d’un avocat. Si votre cas va devant les tribunaux, les frais juridiques globaux pourraient être très coûteux.

Ce que vous pouvez faire

Si l’argent devient un véritable problème dans votre relation, vous pourriez recourir au counseling relationnel. Ce genre de service vous permettra de discuter avec votre partenaire dans un environnement sécuritaire et confidentiel.