Pourquoi le pardon est important dans votre relation ?

Le rôle du pardon dans la vie de couple

Pardonner à votre partenaire lorsqu’il a commis un acte qui vous a gravement contrarié peut être l’une des choses les plus difficiles à faire dans une relation.

En effet, lorsque vous vous sentez déçu, en colère ou trahi, l’idée de pardonner à quelqu’un peut vous donner l’impression de céder, un peu comme si, en laissant votre ressentiment, vous lui permettiez de « s’en tirer à bon compte ».

Il peut être plus tentant de s’accrocher à des émotions négatives, en agissant de façon distante et glaciale pour punir la personne qui vous a contrarié. Ce n’est pas inhabituel de ressentir ça. Et travailler sur ce genre de sentiments difficiles peut prendre un certain temps, mais le pardon est un pas audacieux dans la bonne direction. Cela implique que vous soyez capable de prendre une décision délibérée de mettre derrière vous les transgressions de votre partenaire (ou les transgressions perçues), afin que vous puissiez aller de l’avant ensemble.

Pourquoi pardonner ?

Nous sommes sûrs que vous avez entendu des clichés tels que « ne pas garder de rancune » ou « être la plus mature ». Eh bien, en théorie, cela peut sembler simple, mais, comme nous le savons tous, le pardon peut être délicat.

Cela implique concrètement que vous vous autorisiez à être vulnérable. Pardonner quelqu’un, c’est laisser délibérément tomber sa colère et se détacher de la « morale suprême ». Cela peut également s’avérer difficile, car vous devrez peut-être tenir compte de votre part de responsabilité et de la façon dont vous avez vous-même contribué au problème. Bien qu’il soit tentant de s’imaginer tout à fait dans le droit chemin lorsqu’il s’agit de désaccords, il y a en général deux côtés à toute dispute.

Une citation célèbre dit : « S’accrocher au ressentiment, c’est comme boire du poison et s’attendre à ce que l’autre meurt ». Pardonner ne consiste pas seulement à maintenir l’harmonie dans votre relation ; c’est aussi se ménager soi-même. En effet, si vous ne faites pas attention, la colère peut vous ronger et même affecter votre attitude dans vos relations dans l’avenir, vous rendant plus sur la défensive ou méfiant.

Communiquer clairement

Le premier pas vers le pardon est la compréhension. Si votre partenaire a fait quelque chose qui vous a contrarié, parlez-en. Essayez de lui communiquer de façon claire et dans un ton calme et non conflictuelle ce que vous ressentez.

Au cours de la conversation, vous pouvez utiliser des phrases telles que : « je pense » ou « je voudrai » ou encore « j’aimerais bien », plutôt que des phrases du genre « tu as toujours » ou « tu n’as pas ». De cette façon, vous assumez la responsabilité de vos propres sentiments et votre partenaire n’aura pas l’impression que vous l’attaquez. Et quand ce sera au tour de votre partenaire de parler, écoutez ce qu’il a à dire et essayez aussi de comprendre son point de vue.

Retrouver la confiance perdue peut prendre un certain temps. C’est tout à fait normal. Vous ne pouvez pas nécessairement vous attendre à ce que le pardon se produise immédiatement. L’important, c’est que vous fassiez les premiers pas pour comprendre et apprécier les sentiments de votre partenaire.

Intégrer le pardon dans votre relation

Le pardon est une compétence. Essayez d’apprendre à l’intégrer à votre relation au quotidien. En apprenant à lâcher prise sur des petites choses, vous serez en mesure d’éviter le genre de petits conflits qui, avec le temps, peuvent commencer à s’effriter dans une relation.

Cela ne signifie en aucun cas laisser votre partenaire vous marcher dessus. Cela peut, dans bien des cas, consister à lui faire savoir qu’il vous a contrarié, mais que vous ne vous attarderez pas longtemps sur la question. Cela signifie, le cas échéant, que vous décidez de ne pas faire des montagnes à partir de petites collines. Chaque relation exige un peu de concessions et apprendre à pardonner peut rendre tout ce processus beaucoup plus facile.